n° du téléphone mobile 07 50 63 13 77

Quel que soit votre âge, Saint-mandéen ou non, surtout ne restez pas seul(e), venez nous rejoindre.

Quand on cherche de la convivialité à Saint-Mandé, c'est à La Passerelle qu'on la trouve.

Besoin de se dépenser, de bouger, de pratiquer une activité de plein air : c'est à La Passerelle.

Une activité intellectuelle : c'est à La Passerelle.

Discuter, partager, échanger devant un excellent café ou un thé et quelques gourmandises : c'est à La Passerelle.

Des jeux, une activité ludique, bridge, tarot, scrabble, atelier créatif : c'est à La Passerelle.

À La Passerelle chacun trouve ce qui lui convient, y vient et y revient.

" L'immobilisme n'est pas de mise à La Passerelle.

Aussi dans un souci d'apporter toujours plus de diversité dans les activités à nos adhérents, toute personne souhaitant participer au bénévolat et proposer une ou des idées nouvelles est la bienvenue. " 

« Il était un p’tit homme qui s’appelait Perdrix, carabi.

Il allait à la chasse, à la chasse aux perdrix, carabi. »
Mais pourquoi donc allait il a la chasse ?

Mais tout simplement parce que c’était la seule façon de se nourrir ... pour lui.

Et nous, aujourd’hui, de quoi nous nourrissons nous ?

Mais d’amitié bien sûr et ça c’est La Passerelle qui nous l’apporte ...

Les chansons populaires sont les petits grains de sel de la vie qui nous sont envoyés par des artistes magiques qui nous enrichissent de leurs poésies mises en musique.

Ces moments musicaux, c’est La Passerelle qui nous les l’apporte.
De belles couleurs sont à l’honneur en ce moment dans notre bois, à portée de main.

Ces jolies marches en forêt, c’est La Passerelle qui nous les apporte.

Et demain, nous irons au bois, cueillir du lilas, chercher la souris verte qui courait dans l’herbe et si les fleurs le long des routes s’mettaient à marcher ...

C’est à La Passerelle, sans doute, qu’elles feraient penser.

Pour la nouvelle année, je vous souhaite une bonne santé afin de pouvoir venir à La Passerelle.

Longtemps, longtemps, longtemps ... après que les poètes aient disparu …

Je vous embrasse.

 

Sylvie Cordier, janvier 2018.

Consulter les précédents éditoriaux.

visitez la page
programme du mois

pour connaître le détail de nos activités.

ne m'oubliez pas !

ah ! le café d'Irène ...