n° du téléphone mobile 07 50 63 13 77

Quel que soit votre âge, Saint-mandéen ou non, surtout ne restez pas seul(e), venez nous rejoindre.

Quand on cherche de la convivialité à Saint-Mandé, c'est à La Passerelle qu'on la trouve.

Besoin de se dépenser, de bouger, de pratiquer une activité de plein air : c'est à La Passerelle.

Une activité intellectuelle : c'est à La Passerelle.

Discuter, partager, échanger devant un excellent café ou un thé et quelques gourmandises : c'est à La Passerelle.

Des jeux, une activité ludique, bridge, tarot, scrabble, atelier créatif : c'est à La Passerelle.

À La Passerelle, chacun trouve ce qui lui convient, y vient et y revient.

L'immobilisme n'est pas de mise à La Passerelle.

Notre association préférée LA PASSERELLE DE SAINT-MANDÉ est née,
s’est développée et se construit jour après jour grâce à la fraternité de ses membres.

Notre présidente sait reconnaître en chacun de nous le domaine où il va pouvoir développer ses talents. C’est ainsi que chacun y trouve sa place, avec ses compétences, sa bonne volonté ou tout simplement son envie de bien faire.

Ces instants créatifs contribuent à nous faire prendre conscience que nous ne sommes pas seuls et cela est essentiel …

Nous privilégions le partage et la communication en nous éloignant d’un monde matériel qui ne nous attire plus.

Nous sommes attentifs à comprendre et à apprécier ceux qui nous entourent.

« Le sage avance libre et droit telle la flamme d’une bougie qui jamais ne vacille.

Il est insensible aux flatteries ainsi qu’aux moqueries …

Lorsqu’on lui adresse une critique justifiée, il la reçoit comme un cadeau car elle va lui permettre de s’améliorer.

Lorsque la critique est injustifiée, il la laisse dans la bouche de celui qui l’a prononcée …»                                                                          Un penseur … 

Fraternellement vôtre, Sylvie CORDIER, avril 2019. 

Consulter les précédents éditoriaux.

visitez la page
programme du mois

pour connaître le détail de nos activités.

ne m'oubliez pas !

ah ! le café d'Irène ...