hommage à nos chers disparus

ils ou elles sont parti(e)s avant 2017

Philippe Babuty

était un nouvel adhérent.

Décédé brutalement à l'aube de sa retraite. (décembre 2016)

Élisabeth Lefebvre
était adhérente depuis les débuts de l'association.
Cette une fidèle participante aux animations de l'après-midi était  connue pour sa gentillesse, ses yeux pétillants, sa culture et son charmant petit accent germanique, dû à son enfance viennoise et à sa vie alsacienne.
 (2016)

Juliette Marcault 

Adhérente de la première heure, fidèle des tables d'hôtes.

Elle appréciait nos animations du lundi, c'était une femme décidée et dynamique. (2016)

Gérard Leblanc 

Présent lors des premières réunions, celles de 2003/2004, lorsque La Passerelle n'était encore qu'un projet, Gérard avait, sans hésiter, accepté d'être le premier président de notre association.

Un président pondéré, souriant, compétent, sérieux, d'humeur égale. Il a quitté la présidence lorsque, avec son épouse, il a décidé de se rapprocher de ses enfants. Établi en Corrèze, il donnait des nouvelles à ceux avec lesquels il avait gardé des liens.

En 2014, lorsque nous avons fêté les 10 ans de La Passerelle, il nous avait fait le plaisir de " remonter " à Paris et de passer la soirée avec nous.

Nous lui gardons notre estime et notre reconnaissance. (été 2016)

 

Flore Edmond 

Notre amie Flore, bénévole depuis les premiers jours de l’association et longtemps accompagnatrice de la marche douce.

 

Nous nous souviendrons de sa gentillesse, de sa discrétion et de sa cuisine antillaise très appréciée lors de nos repas du vendredi. (mai 2016)

Janine Plivard

Retirée en maison de retraite à Montreuil, elle s'y est éteinte en mars 2015. 

Adhérente discrète, elle avait le n°140, c'était une pionnière !

Suzanne Jacquet 

 

Quand nous avions eu l’idée de créer La Passerelle, Suzanne fut la première à qui nous avions pensé.

Énergique, gaie, ne mâchant pas ses mots, Suzanne avait des idées, des convictions, elle donnait son temps sans compter ni se plaindre. Pour elle, l’âge n’était pas un problème. Seul comptait son appétit de la vie, son souci d’être utile et son attention aux autres.

Suzanne a pris la responsabilité des « tables d’hôte ». C’est elle qui a proposé les déjeuners de Noël au restaurant, rassemblant autour d’elle ceux et celles pour qui les fêtes étaient de durs moments à passer.

Et bien sûr, il y a eu l’idée des cartes d’anniversaire ! La plus simple, et la plus belle des initiatives.

La plupart des adhérents ne la connaissait que par ce petit geste tellement appréciable. Merci Suzanne, un grand merci. (février 2015)

Dominique Bertrando

Il aimait la pétanque, il y jouait à La Passerelle sur le terrain de l'ABBSM. 

Nous avons apprécié sa présence parmi nous, sa discrétion et son calme. (avril 2014)

 

Liliane Guillet

Pour La Passerelle, elle s’appelait Lilli…

Adhérente dès les premiers jours de l’association, Lilli, c’était la couleur : elle laisse un souvenir en rouge, vert pomme, orange et rose !

Couleur, jeunesse, gentillesse, présence chaleureuse…

Ceux et celles qui l’ont connue parlent souvent d’elle, et ne l’oublieront pas. (2013)

Simone Pelta  

La plus belle voix de La Passerelle, elle connaissait un nombre incalculable de chansons.
En fait, tout ce qui a pu être chanté entre 1920 et nos jours !

Simone avait toujours quelque chose à donner : des plantes, des gâteaux, des livres. 

Elle adorait les activités avec les familles et les enfants, les jeux, les fêtes. (décembre 2012)

Jeanne Georgin

Jeanne avait en elle toute la volonté, toute l’énergie, tout le courage du monde.

Présente dès les débuts de La Passerelle, incontournable aux Marronniers, elle était toujours partante pour rire, pour jouer, pour faire la fête.

Jusqu’à ce que la maladie l’emporte, elle avait à cœur de profiter de tout ce que la vie pouvait lui apporter.

Jacqueline Arthus

Une figure de Saint-Mandé, on la voyait plusieurs fois par jour avec son petit chien entre la rue de la Première DFL et le bois.

Jacqueline avait dû se battre tout au long de sa vie, elle en gardait un caractère abrupt mais aussi une attention extraordinaire à ceux qui étaient en difficulté.

Lors des dernières années de sa vie, elle a poussé la porte de la maison de la famille :
La Passerelle lui a apporté chaleur et compagnie.

Valentine Crastes

Valentine et Honoré, deux frère et sœur… cultivés, adorables, souriants...

Honoré était professeur de mathématiques au lycée Paul Valéry et il avait gardé un goût prononcé pour les jeux de stratégie.

Il connaissait aussi par cœur de jolis poèmes et des chansons.

Ils sont venus jusqu’au bout, accompagnés par leur cousine dans les dernières années et sont partis en même temps…

Vous qui les avez connus, vous pouvez ajouter vos mots à ces témoignages !

Simone Bourrier

Une adhérente de longue date, fidèlement présente.

Même après de longs séjours à l’hôpital ou en maison de repos, elle tenait à venir lorsque sa santé lui laissait un peu de répit.

Henri-Hubert Diouf

Henri-Hubert fut l’un des premiers adhérents :

sacré caractère, râleur, contestataire, mystérieux… et tellement généreux.

retour au menu activités