retour à la page d'accueil

Décembre, c’est le mois des fêtes, des réjouissances, mais pour bien les aborder et en profiter : c’est mieux d’être le plus en forme possible.

Alors en tant qu’adepte du yoga, voici quelques petits conseils :

·      soyez le plus ancré possible,

  • respirez longuement et une dizaine de fois au grand air pur de notre magnifique bois de Vincennes, en conscience,
  • prenez des temps de silence et d’amour pour vous, pour ceux que vous aimez et ceux qui vous entourent.
  • profitez de cette belle lumière d’automne.

Nous sommes encore en automne pour quelques jours, temps de préparation pour l’hiver, temps d’introspection, de réflexion sur ce que l’on a fait et vécu cette année (beaucoup d’activités agréables à La Passerelle entre autres) et sur ce que l’on va donner à soi et aux autres en 2018.

Avant de vous souhaiter le meilleur pour décembre,
ce petit poème :

« Parfois je reste là, à dormir tranquillement,
Parfois je reste là, à bailler tranquillement,
Mais la plupart du temps je suis là,
Simplement occupé à vivre,
Car la vie est le plus grand des bienfaits «
 

Alors après avoir bien baillé (c’est très bon pour la santé), profitez bien de ce beau mois et réjouissez-vous en famille, avec vos amis, et surtout avec vos amis de La Passerelle (encore plein de réjouissances).

Très amicalement.                             Sylvie FATTIER, déc. 2017.

Tous ces mots, aimer, partager, rire, chanter, écouter, protéger, accompagner sont souvent revenus dans les éditoriaux.

Que dire de plus ?

Sinon faire vivre réellement ces jolis mots avec son âme et son cœur.

Notre association LA PASSERELLE est la copie conforme de ces mots, elle a une âme et un cœur plein de bénévoles à votre écoute.

Il suffit d'ouvrir le sien pour recevoir toute sa tendresse, son amitié, ses petites attentions qui font du bien et mettent du baume au cœur et qui nous empêchent de ressasser nos petits malheurs. 

REJOINDRE LA PASSERELLE
C'EST VOLER SANS SES AILES
POUR APAISER NOTRE CŒUR
ET ATTEINDRE LE BONHEUR.
 

Jacqueline BERNARD, nov. 2017.

223

C’est, à l’heure où nous mettons sous presse, comme on le disait à l’ère de l’imprimerie, le nombre d’adhérents de La Passerelle de Saint-Mandé !

Un chiffre dont les bénévoles que nous sommes sont très fiers.

Non pas que nous soyons obsédés par le nombre de personnes présentes : il arrive que certaines activités regroupent un petit nombre d’adhérents et qu’elles soient enrichissantes. Telles ces après-midi de canicule, cet été, où seulement quelques courageux s’étaient risqués à sortir et où pourtant le plaisir d’être ensemble était manifeste.

Pourtant ce nombre d’adhérents, avec chaque semaine de nouvelles personnes depuis la journée des associations, cela nous prouve la vitalité de La Passerelle.

C’est l’assurance aussi pour nous que nous n’allons pas nous reposer uniquement sur ce fonctionnement de ce qui existe depuis longtemps et qui « marche bien », mais que nous allons nous enrichir grâce à ces personnes qui nous rejoignent.

De nouveaux adhérents, ce sont des idées que nous n’avions pas encore eues, un regard différent, des bénévoles potentiels, des compétences auxquelles nous n’avions pas encore pensé.

Nous sommes heureux de les compter parmi nous : ceux qui poussent notre porte pour la première fois comme ceux qui reviennent avec nous après une éclipse.

Sylvie, qui a été cet été notre 200ème, début juillet, comme Monique, qui depuis vendredi dernier est la 223ème !

Qui sera le ou la 230ème ?

Claire, octobre 2017.

 Voilà, nous approchons doucement de l'automne, nous allons quitter la Maison Rolland-Boitelle où nous avons passé l’été sous la houlette de notre Jacqueline.

Diverses animations et repas nous ont été proposés et en plus un programme avait été établi.

La Passerelle est vraiment un endroit de rencontres amicales, nous ne cessons de le dire. Une chaîne humaine peut se faire si l'un ou l'une de nous a un souci et cela n'a pas de prix.

Poursuivons dans cet état d'esprit à la Maison de la Famille avec le café d'Irène et les bénévoles qui ont toujours des idées pour créer une ambiance conviviale.

Claire et Sylvie, nous avons encore des sets à terminer, etc.

Sylvie prête pour le do-in et le yoga, Évelyne pour tes promenades dans Paris et tes diverses animations, Lyse et Jeanne pour les repas au restaurant,

Une nouveauté : à la rentrée : lecture et discussion sur le livre La Gloire de mon Père par le club littéraire qui se compose de Gisèle, Jeanne, Jean-Pierre, Marie, Sylvie, etc. etc.

Merci à Jacqueline pour son animation et son éternel sourire.                                           Marie MONVOISIN

Dans des précédents éditoriaux, Claire a parlé d’enthousiasme, Marie d’amitié, Sylvie F de joie, Jeanne d’empathie … tous ces sentiments nécessaires pour que les adhérents trouvent des moments de légèreté et oublient leurs soucis quand ils participent à une activité de La Passerelle.

Le sentiment de bienveillance que pratiquent Jacqueline, notre animatrice et tous les bénévoles, est un élan d’altruisme qui permet d’aller vers les autres.

Développons-le ! Pensons-y souvent !

Cet été, il y aura plein de rendez-vous :

danses, chants, jeux, musiques, casino, repas à thème,
lectures, activités manuelle, activités sportives, etc.

Prenez ces bons moments comme La Passerelle vous les offre : amicalement, simplement, chaleureusement

… et soyez heureux !                              Évelyne, été 2017.

Au mois de juin, il y a une forme de légèreté et de grâce dans le simple fait d'exister.

Au-delà de nos occupations, de nos engagements et obligations et de nos tracas de toutes sortes, il faut profiter de ce petit plus qui nous est donné à tous : l’amitié.

Un ami de La Passerelle m'a dit, un jour : Il suffit de respirer pour être inspiré. J’ai trouvé cela très beau et très vrai.

Se promener tranquillement le nez au vent, la nature est si accueillante en ce printemps et si belle sous le soleil, la rosée fait briller les feuilles comme mille diamants à notre portée ... les oiseaux piaillent autour du lac, la terre sent bon l’humidité et la fraîcheur, les sous-bois craquent et les arbres nous donnent l'impression de glisser autour de nous et de s'effacer à notre approche pour nous laisser passer.

Mille impressions font de nous des poètes et notre solitude bienvenue nous met en communion avec la terre tout entière.

Jamais nous ne nous sentirons aussi complet et aussi joyeux de retrouver nos amis de La Passerelle car tout surgit en nous et nous ne sommes plus séparés de rien ... et le temps s'étire lentement ...

L’été sera gai, joyeux et festif, alors profitons de l'instant présent, il se prélasse au soleil ...

Bons baisers à tous.                                               Sylvie Cordier, juin 2017.

Le 26 mars dernier, nous étions à la Philharmonie

de Paris avec un joyeux petit groupe d’adhérents

pour le concert « AMERICAN STORIES ».

Lu dans le programme, en attendant les premières notes des danses symphoniques de WEST SIDE STORY

de BERNSTEIN, ce petit texte de Jonathan COTT :

« BERNSTEIN m’apprit que le mot enthousiasme venait de l’adjectif grec entheos qui signifie ’’ qui a le dieu en soi ‘’, avec le sens concomitant de « qui vit sans vieillir », ainsi que les dieux dans l’Olympe. »

Et si l’enthousiasme nous permettait effectivement

de garder une éternelle jeunesse, ou au moins de rendre plus légère l’emprise du temps ?

L’enthousiasme, c’est la capacité de renouvellement,

la faculté d’émerveillement, le plaisir de la création,

la joie des bonnes surprises et des rencontres inattendues.

Sans dépenser des fortunes, sans parcourir des milliers

de kilomètres, il y a en nous tous, et autour de nous,

des sources d’enthousiasme donc d’éternelle jeunesse.

À nous d’y être attentifs : beau programme pour l’été,

non ?                                                Claire PALLIÈRE, mai 2017.

Saint-Mandé ?

Il y a neuf ans, désirant quitter mon logement parisien, je me vois proposer un logement à Saint-Mandé, pas possible passer le périphérique pas question...

Bon, ne voulant paraître trop stupide, j'accepte au moins de voir la ville, et là, avant de voir le logement, je suis sous le charme et me voilà saint-mandéenne.

Mais que faire dans cette ville, je décide de prendre contact avec La Passerelle.

Je fus accueillie par Irène qui me propose un café.

Un quart d'heure après je devenais adhérente.

Ma première réunion, celle-là on ne l'oublie jamais, c’était des danseurs de tango, une dame me fit asseoir à côté d'elle pour faire connaissance, il s'agissait de Jeanne.

Par la suite, il y eu un repas et là ce fut Anne qui se mit à ma disposition.

Voilà le plaisir d'être à La Passerelle ce lieu convivial, l'amitié c'est très important pour éviter l'isolement, partager nos richesses tant intellectuelles, que manuelles et sportives sans oublier nos chers repas.

Les conférences, les lectures notamment celle autour de Molière faite par Catherine, quelle richesse, les jeux, etc...

Je remercie globalement les bénévoles qui se dépensent sans compter pour que La Passerelle reste un lieu de joie, d'entente, comme dit la pub " un lieu de tendresse dans ce monde de brutes ".

Je remercie aussi globalement les adhérent(e)s pour leur vivacité, leur bonne humeur, je pense en particulier à Jeannine je ne peux pas citer tout le monde, mais vous êtes " l'âme " de ce lieu.

 

Marie MONVOISIN, avril 2017.. 

Commençons par une devinette :

" Je fais rosir les joues et grandir l'estime de soi.

Je dois toujours être sincère même si parfois j'exagère.

J'enrichis ceux qui me reçoivent sans appauvrir ceux qui me donnent.

Qui suis-je ? "

Réponse : Un compliment bien sûr !

Le 1er mars célèbre la journée mondiale du compliment.

Initiée en 2003 aux Pays-Bas, cette journée se veut la " journée la plus positive dans le monde " en répondant au besoin de reconnaissance de tout un chacun.

En effet, qui n'apprécie pas un compliment sincère : " ton gâteau était délicieux ", " te voilà toute belle ", " quel talent ! "… la liste est longue et je vous fais confiance pour la compléter et la mettre en pratique, toute l'année, à l'intention de celles et ceux qui donnent de leur temps et de leur énergie au sein de notre belle association !

Mais, comme le disait Philippe MEYER dans ses chroniques quotidiennes sur FRANCE INTER, " nous vivons une époque moderne ! " et aujourd'hui on ne dénombre pas moins de 459 journées mondiales.

Le mois de mars en compte à lui seul plus de cinquante : journée de la femme, du conte, du macaron, du moineau, du bonheur, de la santé bucco-dentaire, de l'eau, de la procrastination, mais aussi du rangement de bureaux (on voit bien le rapport entre les deux dernières) … j'en passe et des meilleures !

D'autant qu'à ces journées mondiales, s'ajoutent également la fête des grands-mères, la Saint Patrick et bien sûr l'arrivée du printemps qui annonce aussi le passage à l'heure d'été !

Certains trouveront sans doute que l'excès finit par rendre insignifiantes toutes ces célébrations qui me laissent parfois songeuse : pourquoi une seule journée pour faire valoir les droits de la femme ?

Mais restons positifs et fêtons cette journée avec Claire qui nous propose cocktails des femmes, le 8 mars à 11h30.

Quant à moi, je vous avoue ma préférence pour le printemps des poètes qui se déroulera du 4 au 19 mars, ce qui me donne l'occasion de conclure cet éditorial par les premiers vers d'un poème de Raymond QUENEAU : 

BALLADES EN PROVERBES DU VIEUX TEMPS

Il faut de tout pour faire un monde

Il faut des vieillards tremblotants

Il faut des milliards de secondes

Il faut chaque chose en son temps

En mars il y a le printemps

Il est un mois où l’on moissonne

Il est un jour au bout de l’an

L’hiver arrive après l’automne. 

 

Passerellement vôtre, Catherine WATIER – mars 2017. 

Janvier se termine.

Il a fait froid dehors mais la chaleur était au sein de La Passerelle.

Dès le 1er janvier, des adhérents se réunissaient pour passer le réveillon ensemble et se souhaiter la bonne année !

Ensuite, le repas mensuel suivi de chansons, une nouvelle littéraire, les savoureuses expressions, la cérémonie du thé, le diaporama sur Canton, le repas au Val Mandé et pour clore ce mois l'exposé très intéressant de Claire sur Dresde.

N'oublions pas le yoga, le tai chi, la sophrologie, la gym douce, la marche, la pétanque, la pétanque douce ce qui nous permet de se sentir bien physiquement.

Continuons en 2017 de profiter de toutes ces activités et de celles qui vont être proposées (reprise de la marche nordique, entre autres).

Continuons d'apprécier l'accueil de Jacqueline et le café d'Irène !

N'ayons pas peur !

N'ayons pas peur de nous rencontrer, d'échanger pour un enrichissement commun.

Nous étions nombreux à l’Assemblée générale, le 17 et beaucoup pour partager la galette, le 22.

La Passerelle est une belle association, que chacun en assure la pérennité !

" On peut résister à tout hors à la bienveillance. " Jean-Jacques ROUSSEAU.

Évelyne LEFÈVRE, février 2017.

La vie est trop courte pour être petite ...

Faisons donc preuve d'imagination en ce début d'année afin de remettre dans le quotidien de nos vies un peu de grandeur ou tout au moins de hauteur de vue, ce qui nous a un peu fait défaut en cette fin d'année.

On entend trop de choses négatives sur les ondes, le climat général étant morose " On a soif d'idéal ", comme dit Alain SOUCHON, dans sa chanson !

Retrouvons-nous tous, le 17 janvier prochain, pour notre Assemblée générale de La Passerelle afin d'unir nos forces vitales et nous lancer à nouveau dans une chaleureuse aventure humaine faite de solidarité et de fraternité.

Un homme seul, dit le philosophe PASCAL, est en mauvaise compagnie "

Vous savez ce qu'il vous reste à faire : ne restez pas seul !

On a besoin du regard des autres pour exister et prendre la mesure de notre capacité à agir pour le bien commun. Une réunion d'égoïsmes ne fait pas un pays. Pas de risque avec vous, on a tous et toutes beaucoup à donner.

Donc, pour préserver la dynamique du groupe, garante de notre vitalité et de notre énergie, il nous faut de nouveaux inscrits et de nouveaux bénévoles pour assurer la relève et enrichir les activités déjà en place.

Cette année, l'initiation au yoga, au do in, la sophrologie, la gymnastique douce, le taï-chi, la marche, le vélo, la pétanque, le ping-pong, etc. toutes ces activités ont contribué à notre bien-être physique et ont eu beaucoup de succès merci à Sylvie, Christine, Véronique, Patricia, Jean-Pierre, Alain, Claude, Dominique, Catherine, Claire, Bernard, ...

Pour notre détente le café d'Irène, les repas à thèmes et les jeux de Jacqueline, Évelyne, Gabriel, Gisèle et sont toujours bien accueillis ... sans oublier le bridge, avec Philippe et le tarot, avec Ghislaine.

Pour la vie culturelle, nous avons assisté cette année aux débuts du club de cinéma, avec Bernard, nous avons eu des concerts lyriques, avec Sandra et des lectures théâtrales, avec Catherine, les créations artistiques et travaux manuels, avec Claire et Sylvie, les aquarelles, avec Sylvie et toujours les sorties dans Paris, avec Évelyne, les conférences. Vous avez donc le choix !

Peut-être avez-vous d'autres envies, d’autres projets, eh bien ! Venez donc au plus vite nous rejoindre avec tous vos talents. À bientôt. 

Catherine ROGUET, janvier 2017.

Décembre, c’est le mois des fêtes, des réjouissances, un mois pour être heureux et joyeux et manifester sa joie de vivre. 

Mais qu’est-ce que la joie ? C’est un sentiment spécial, parce que tout d’abord, c’est bon pour la santé d’être joyeux. 

Elle a aussi bien souvent un effet positif sur les personnes qui nous entourent. 

Pas toujours facile d’être joyeux, avec nos petites misères ; comment nos sourires peuvent-ils refléter notre joie de vivre ? 

C’est en se concentrant sur des activités que vous aimez et en apprenant à partager vos passions avec les autres que parfois vous vous sentez plus joyeux, plus heureux. 

Être joyeux, c’est un remède contre l’ennui et la morosité. 

C’est ce que nous essayons de faire à La Passerelle, partager nos passions, partager nos joies. 

Voici quelques phrases ou proverbes : 

La joie est une puissance, cultivez la (S.S. le Dalaï-lama) 

Il faut étendre la joie et retrancher autant qu’on peut la tristesse (Montaigne) 

La joie est le passage d’une moindre à une plus grande perfection – (Spinoza) 

Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir (Jésus) 

La joie est en tout, il faut savoir l’extraire (Confucius) 

Les soucis enlaidissent, c’est la joie qui fait fleurir (proverbe berbère) 

Il n’y a de plus grande joie, que celle que l’on n’attend pas (Sophocle) 

Être joyeux n’est pas une facilité, c’est une volonté (Gaston Courtois) 

L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines (Francis Bacon) 

Alors n’attendez pas, soyez heureux et souriez ; quoi de plus beau qu’un sourire pour illuminer une journée. 

Joyeuses fêtes, pleines de joies, petites et grandes. 

Sylvie Fattier, décembre 2016. 

… Et si nous décidions d’être vraiment heureux à La Passerelle ?
… Et si nous décidions d’être vraiment tolérant, empathique ?
… Et si nous décidions vraiment de prendre soin les uns des autres ?
Comme
Éliane qui a pris la mission d’envoyer une carte à nos adhérents qui traversent une passe difficile et que nous voyons moins souvent ou plus du tout.
Comme
Robert qui assiste les adhérents en difficulté avec leurs papiers administratifs.
Comme
Jacqueline, notre animatrice qui sait écouter les petits « bobos » des uns et des autres.
Comme
Évelyne qui n’hésite pas à partager sa voiture pour transporter des adhérents en difficulté de déplacement.
Et comme tous ceux dans notre association qui, à l’instar de nos bénévoles, à leur place, sortent de leur individualité pour aller vers les autres adhérents.
Alors,
La Passerelle est vivante, heureuse, apaisée et pleine d’avenir.

 

Jeanne Baudu, novembre 2016

Bienvenue !

Bienvenue à ceux qui se promènent sur ce site.

Bienvenue à ceux qui ont envie de connaître notre association.

Bienvenue à ceux qui se renseignent, nous appellent, sont tentés par notre programme.

Bienvenus aux nouveaux adhérents.

Ce n'est pas toujours évident de se décider à participer à des activités associatives, surtout si on arrive dans la commune ou si on vient de changer de rythme de vie.

Le premier pas est le plus difficile mais il faut oser !
Bénévoles et adhérents vous attendent !

Notre association est à l'écoute de tous ses adhérents : des plus anciens comme des nouveaux venus ; les questions, les suggestions d'activités, les idées, les propositions de tous seront bien accueillies.

La richesse de La Passerelle de Saint-Mandé, c'est la personnalité et la vitalité de ses adhérents !

 

Claire, octobre 2016.

Mon éditorial est un poème. 

Nous quittons Rolland Boitelle
villégiature de la Passerelle
où nous avons passé un été
sous le signe de l'amitié.
Grâce à votre grande présence
ce lien permet des vacances
pour ceux qui ne partent pas
très agréables, c'est le cas.
Mille choses sont proposées
tout au long de l'été
des barbecues et des jeux
qui rendent les gens heureux.
L'automne va bientôt arriver
et la Passerelle va continuer
à réunir les personnes esseulées
pour leur faire vivre de douces années.
Un simple et petit poème
pour vous dire combien on vous aime.

 

Jacqueline Bernard, septembre 2016.

L'année se poursuit avec toujours autant de plaisir pour les adhérents de La Passerelle.

Les nombreuses activités proposées et la bonne ambiance ont contribué à consolider les liens entre les différents membres.

Nous avons pu faire travailler nos muscles et notre mémoire

avec les animatrices et animateurs bénévoles qui ont donné de leur temps et de leur savoir ! 

Marche, pétanque, vélo, gymnastique douce, sophrologie, yoga, do in, pétanque molle et ping-pong, voilà pour garder la forme ! 

Et pour la cervelle me direz-vous : jeux de mémoire, bridge, tarot ou scrabble, travaux manuels ! 

Cours de peinture et d'aquarelle pour le plaisir des yeux ... et ce n'est pas fini ... nous avons ri, nous avons été émus avec les équipes de théâtre, de chant, les nombreuses lectures, les conférences, les sorties qui nous ont fait découvrir Paris et ses secrets, sans oublier les repas qui ont ponctué les différents mois de cette année ... 

Dans le contexte actuel, nous essayons de maintenir le cap, de garder notre joie de vivre et notre énergie pour la partager avec le plus grand nombre : pas de Brexit pour nous, on ne laisse pas tomber, on continue d'y croire, solidarité, fraternité, on n'a rien trouvé de mieux pour résister aux aléas de la vie ! 

Courage donc et bonnes vacances à tous !

 

Catherine ROGUET, été 2016.

bientôt l’été !

“ En juin, les prés ont une odeur verte et mouillée,

Un frais soleil pénètre en l’épaisseur des bois,

Toute chose étincelle et s’éveille à la fois …”

Par ces vers, le poète nous invite à ressentir avec notre cœur et notre corps les beautés et les bienfaits du mois de juin.

C’est pourquoi, notre programme mensuel essaiera de décliner quelques charmantes saveurs estivales …

Pour célébrer le goût de l’été, notre repas du 3 juin exaltera nos papilles.

Puis nous charmerons nos oreilles sur des airs baroques, en écoutant la chorale du conservatoire dans laquelle chanteront quelques-uns de nos adhérents.

Ensuite, nous irons respirer ” l’odeur verte et mouillée des prés et des bois ” avec la marche douce du 7 juin. C’est une nouvelle activité qui réjouira nos adhérents en quête d’une activité de plein air calme et adaptée.

Ainsi, juin nous donne rendez-vous afin de partager des rencontres, des émotions et des sensations qui enchantent la vie, avant la pause des vacances.

Patricia Évrard., juin 2016.

retour à la page d'accueil